CATÓLICOS ALERTA

Defendiendo nuestra fe

KALÉIDOSCOPE BERGOGLIEN
Miles Christi - 10/01/2017


Pour voir la séquence de diapositives étendue, "cliquez" ICI

Pour télécharger en format PDF, "cliquez" ICI

Note préliminaire du livre:
Trois ans avec François: l’imposture bergoglienne

Le fait qu’un simple fidèle, tout à fait inconnu et sans compétence théologique particulière, se décide à publier un recueil d’articles prenant à partie la personne qui occupe le Siège de Pierre pourrait facilement être considéré comme un geste scandaleux par certains, purement et simplement démentiel, par d’autres. Et avec raison.

A ceci près que ceserait bel et bien ainsi dans des circonstances normales de la vie de l’Eglise, ce qui est loin d’être le cas actuellement. Ce serait là, j’en conviens aisément, un acte scandaleux, insensé et digne d’une réprobation unanime. Car je serais en train de m’en prendre à un véritable pasteur conduisant le troupeau du Christ vers le Ciel, fidèle à la révélation divine et agissant en conformité avec l’enseignement de l’Eglise. Cet ouvrage serait donc impardonnable s’il avait pour cible un pasteur protégeant les brebis des faux docteurs, s’il s’attaquait à un homme de Dieu les sauvegardant contre les loups rapaces qui cherchent à les séduire par leurs fausses doctrines et à les pervertir par leurs mauvais exemples.

Or, il se trouve que dans la situation présente iln’en est rien. Ni de près ni de loin. Ne pas s’en apercevoir revient à ne pas voir le soleil en plein midi. Aussi, dans les circonstances présentes, cet acte de dénonciation est-il non seulement justifié, mais encore particulièrement nécessaire. La raisonen est très simple: nous nous trouvons face à quelqu’un qui, au lieu de confirmer ses frères dans la foi, passe le plus clair de son temps à les choquer, à les scandaliser et à miner leur foi avec une frénésie diabolique et une hardiesse stupéfiante. Lesfaits en question, connus de tout le monde, sont si nombreux et si flagrants que l’on pourrait remplir des bibliothèques entières si on les consignait tous dans les annales de l’actuel «pontificat» ou bien si un héroïque scribe pénitent s’attelait à dresser une chronique méticuleuse de son pseudo magistère médiatique.

Qu’il n’existe pas de Dieu catholique, que peu importe la religion dans laquelle on élève les enfants, que l’on peut rencontrer Dieu dans n’importe laquelle des croyances du vaste «éventail des religions» existant, que Dieu n’est pas «magicien» mais se sert de l’évolution pour créer, que Jésus ne multiplia pas les poissons et les pains mais enseigna plutôt à ses disciples le sens du «partage», que Marie se révolta contre Dieu au pied de la Croix et le traita de menteur, que ce dont le monde a besoin aujourd’hui est une «conversion écologique», que foi et certitude sont incompatibles, que le bonheur consiste à «vivre et à laisser vivre» et une litanie interminable de déclarations dumême acabit, absolument inconcevables dans la bouche non seulement d’un pape, mais tout simplement de n’importe quel chrétien…

Des blasphèmes terrifiants qui témoignent d’une malice satanique, des propos d’une impiété effroyable proférés impudemment par celui qui passe aux yeux du monde pour être le « Vicaire du Christ » sur la terre et le « Souverain Pontife » de l’Eglise Catholique. Rien que cela. On se frotte les yeux…

En ces temps de confusion généralisée et de désorientation diabolique il faut se garder de tomber dans le piège subtil, faux dilemme et ruse du démon, de se sentir déchiré entre une obéissance trompeuse, car détournée de sa raison d’être, et la défense inconditionnelle de la foi outragée. Défier et discréditer l’autorité légitime constitue une faute grave, éminemment réprouvable. Se taire devant la manifestation éhontée du mystère d’iniquité dans la personne d’un faux prophète ne l’est pas moins.

http://saint-remi.fr/fr/anti-liberalisme/1432-trois-ans-avec-francois-limposture-bergoglienne.html

http://saint-remi.fr/fr/anti-liberalisme/1465-quil-soit-anatheme-trois-ans-et-demi-avec-francois-la-coupe-est-pleine.html

Quatrième de couverture

Lorsque le 13 mars 2013 François s’adressa pour la première fois à la foule, dépourvu des ornements liturgiques pontificaux, il donna quelques signes avant-coureurs de ce qui allait se produire par la suite. Il y eut d’abord son étonnant « buona sera », salutation profane, inouïe dans la bouche d’un Souverain Pontife, et qui laissait transparaître sa volonté de désacralisation du ministère pétrinien. Cette impression fut confirmée lorsqu’il se prosterna devant la foule, lui demandant de prier pour sa personne avant de la bénir, endossant ainsi implicitement le principe révolutionnaire de la souveraineté populaire. Trois jours plus tard, il renouvela sa profession de foi humaniste en donnant une « bénédiction silencieuse » aux représentants des medias présents dans la Salle Paul VI du Vatican, prétextant qu’ils n’étaient pas tous catholiques ou croyants, et qu’il se devait de « respecter la conscience de chacun ». Le décor était déjà largement planté. La suite des évènements n’a fait que confirmer la portée symbolique de ces gestes précurseurs, posés en guise de manifeste idéologique et de programme d’action. Ce modeste recueil d’articles ne prétend pas à l’exhaustivité, étant donné le caractère intarissable de son « magistère médiatique », qu’il utilise pour semer systématiquement la confusion partout où il va, fort du prestige que lui confère son investiture pontificale. Car il est vrai que l’occupant de la Maison Sainte-Marthe porte « deux cornes semblables à celles d'un agneau » (Ap. 13, 11). Mais son langage, force est de le constater, n’est autre que celui du dragon…

L’auteur, argentin et ancien séminariste dans les années 80’, est titulaire d’une licence en sciences du langage et d’un master de philosophie, consacré à l’oeuvre de Saint-Thomas d’Aquin. Résidant en France depuis plusieurs années, il est professeur de latin et d’espagnol dans l’enseignement secondaire.

http://novusordowatch.org/2016/12/bergoglian-deceit-miles-christi/

-------------------------------------------

JORGE MARIO BERGOGLIO 2017